Jules Ferry école de conduiteJules Ferry école de conduite

By julesferry_ecjf

La « loi des 100 ch », bientôt plus qu’un mauvais souvenir.

Le 1er janvier prochain marquera la fin de la frustration pour de nombreux motards en France, la limitation des 100 ch disparaitra enfin!

Depuis le 30 novembre 1984, le décret 84-1065 instaurait la loi dite des 100 chevaux pour les motos de plus de 125 cm3, les limitant à 73,6 kW de puissance, soit 97,9 chevaux. Cette exception franco française a ainsi abouti à des bridages parfois désastreux, franchement pénalisants pour l’agrément, et parfois la consommation de certains modèles.

28 ans plus tard, la lumière est venue de l’Union Européenne avec un nouveau règlement sur la sécurité des deux, trois roues et quads. La France est donc tenue de se conformer au droit communautaire avant le 1er janvier 2016.

 

Une évolution saluée par la profession

L’ensemble des professionnels du milieu s’est montré satisfait quant à cette nouvelle réglementation, à commencer par la Chambre Syndicale Internationale de l’Automobile et du Motocycle, qui a réuni ses membres pour aider le gouvernement dans la modification de la loi.

Pour Thierry Archambaud, président délégué de la CSIAM, ‘’le but était de définir un cadre favorable à tous (…) Fondamentalement, tous nos membres ont souhaité rendre possible le débridage de certaines motos, dans le but de préserver nos valeurs’’.

Les constructeurs doivent quant à eux s’organiser pour répondre aux besoins des clients, et mieux les anticiper notamment en matière de débridage légal.
Jean-Luc Mars, PDG de Triumph France, fait part de son sentiment. ‘’ A ce jour, nous n’avons aucune garantie qu’il sera possible de débrider les motos mises en circulation avant janvier 2016. Néanmoins, l’industrie du deux-roues motorisé s’est fortement mobilisée pour obtenir cette rétroactivité’’.

Même son de cloche chez Yamaha Motor France, qui va même plus loin à travers les propos de son directeur général Eric de Seynes qui souligne la ‘’bonne nouvelle’’ tout en rappelant que ‘’depuis le temps, nous savons très bien que l’accidentologie n’avait jamais démontré la valeur des 100 chevaux. Nous allons vers plus de fluidité, plus d’harmonisation européenne et pour nous ça va être beaucoup plus simple.’’

Au final, la réforme se veut largement plébiscitée mais elle devra néanmoins obliger les constructeurs et usagers à s’adapter. La sécurité sera également au cœur de toutes les attentions avec la mise en place de l’ABS obligatoire pour les 125 cm3 et plus, ou d’un système de freinage combiné pour les plus petits cylindres, affaire à suivre.

About julesferry_ecjf